Vous êtes inquiet.e à propos des conséquences du Covid-19 sur l’immobilier ? Kallisté Conseil, votre agence immobilière à Ajaccio, dresse un premier bilan de la situation. 

Le nouveau coronavirus, appelé Covid-19, a mis le monde à l’arrêt. Les vols commerciaux sont réduits à leur strict minimum, les villes sont désertes et l’économie tourne au ralenti. 

La crise sanitaire que nous traversons risque bien de causer des dommages collatéraux importants. Il suffit de regarder les marchés financiers pour se rendre compte de l’impact de la maladie sur la planète. Comme d’autres secteurs, l’immobilier subit des désagréments. Toutefois, si certaines données, comme la baisse du nombre de visites, sont alarmantes, d’autres nous permettent d’espérer des jours meilleurs. Kallisté Conseil, agence immobilière à Ajaccio, dresse un premier bilan de la situation et tente de trouver des solutions pour faire face à ce contexte inédit. 

 

Les prix de l’immobilier

À chaque mouvement de panique, les regards des spécialistes se tournent presque unanimement vers les prix de l’immobilier. C’est un indicateur pertinent pour évaluer la santé de ce secteur. Au début de la crise, deux raisonnements s’opposaient.

  

Des prix stables ?

Certains prévoyaient un impact assez faible sur l’immobilier en France. Les défenseurs de cette thèse argumentaient en assurant que l’immobilier était moins corrélé aux facteurs psychologiques que d’autres secteurs. Les processus étant longs, les acteurs auraient donc moins tendance à vendre leurs actifs. Pour Madame Frémont par exemple, porte-parole de la chambre des Notaires de Paris, il ne faut pas craindre une flambée des prix ou un krach immobilier. Si l’on se réfère à ses dires du 19 mars 2020, elle prévoit toutefois un ralentissement du marché compte tenu du confinement.

  

Un retournement du marché ?

En face, d’autres personnes alertaient dès le début de la crise sur les conséquences néfastes du coronavirus. Certaines agences ressentent d’ailleurs déjà les inconvénients de la crise. 

Les acquéreurs annulent leurs visites, les collaborateurs ne peuvent plus être aussi efficaces, le pouvoir d’achat se réduit drastiquement. Ce ralentissement brutal laisse penser que les prix de l’immobilier pourraient fortement diminuer dans les prochaines semaines. D’après les relevés effectués sur Castorus, un site permettant de suivre l’historique des prix des annonces immobilières, de nombreuses baisses de prix ont déjà été opérées. 

Est-ce que cela est parti pour durer? Il est difficile d’avoir des certitudes. D’autant plus qu’une autre théorie, basée sur l’absence de nouveaux biens immobiliers sur le marché dans les prochaines semaines, pourrait déséquilibrer un peu plus les prix et être à l’origine d’une flambée. Plus que jamais, que vous soyez vendeurs ou acquéreurs, faites-vous conseiller par un professionnel compétent. Dans un contexte aussi inédit, de nouveaux réflexes doivent être adoptés. Par exemple, les vendeurs doivent opter pour les visites virtuelles afin de gagner en visibilité. Les acquéreurs doivent rallonger le délai des conditions suspensives pour maximiser les chances d’obtention d’un crédit.

 

Des délais toujours plus longs 

Au-delà des incertitudes relatives aux prix de l’immobilier, les porteurs de projet pourraient rencontrer d’autres problèmes. Les délais de l’ensemble des processus et des procédures devraient se rallonger. Même si Frédéric Violeau, président de l’Institut notarial de l’immobilier et notaire à Caen, assure que le déploiement des signatures électroniques allait être accéléré, les résultats ne sont pas encore à la hauteur de la demande. Les délais des transactions sont plus longs tout comme d’ailleurs les délais d’obtention d’un permis de construire, ou d’un crédit immobilier. Pour limiter les temps d’attente, assurez-vous de transmettre des dossiers complets aux différents organismes afin d’éviter des allers-retours inutiles.

 

D’autres risques à attendre

Malheureusement, l’arrêt partiel de l’économie pourrait causer d’autres problèmes. Par exemple, qui peut dire si les commerces à l’arrêt seront en mesure de payer leur loyer pendant les mois qui arrivent. Comment les travailleurs mis en chômage pourront-ils assumer leurs obligations alors que de l’autre côté la trêve hivernale est prolongée? La gestion locative de vos biens à Ajaccio pourrait être délicate prochainement.

   

Face à ces nouveautés, il convient de vous adapter rapidement. Pour cela, et plus que jamais, faites-vous accompagner par des professionnels compétents qui pourront vous conseiller au mieux et vous faire profiter de leurs réseaux. Kallisté Conseil a par exemple déjà mis en place des solutions pour continuer à délivrer un travail de qualité malgré la crise. Vous pouvez signer électroniquement un mandat et nous organisons des visites virtuelles pour tous nos clients. Nous sommes présents pour répondre à vos besoins. Alors, vous avez des questions? N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir gratuitement nos conseils avisés sur votre situation. 

Article rédigé par Ange Cristiani, agent immobilier au sein de l’agence Kallisté Conseil

 

 

 

Compare Listings

Titre Prix Statut Type Région Objectif Chambres Salles de bain

Pin It on Pinterest