Propriétaire immobilier, vous souhaitez mettre votre bien en location ? Pour éviter toute déconvenue financière, vous aimeriez vous prémunir contre le risque d’impayés. Kallisté Conseil, agence immobilière d’Ajaccio, vous aide à mieux appréhender cet aspect de la mise en location en revenant en détails sur la garantie loyers impayés (GLI).

Se prémunir contre les risques inhérents à la mise en location ?

Que faire lorsque vous vous retrouvez, en tant que bailleur, face à un mauvais payeur ? Si vous avez souscrit une assurance contre les loyers impayés au moment de la signature du bail locatif, cet incident sera sans conséquence. Et, suivant les garanties choisies, vous pouvez même vous prémunir contre d’autres désagréments, détériorations et éventuelles poursuites judiciaires. À l’inverse, un propriétaire non assuré met parfois longtemps à être remboursé. Explications…

Une assurance pour garantir le paiement de vos loyers

Lorsque vous mettez en location un bien destiné à devenir la résidence principale de votre locataire, vous pouvez contracter une assurance contre les impayés. Celle-ci se souscrit auprès d’une compagnie d’assurance privée généraliste ou spécialisée dans la gestion de biens locatifs. Son montant varie suivant les assureurs et les garanties que vous choisissez. Les contrats de gestion locative proposés par les agences immobilières incluent ce type de garantie à des prix souvent avantageux, car déterminés dans le cadre de contrats groupés.

Les conditions de souscription d’une GLI

Pour pouvoir prétendre à une garantie des loyers impayés, il faut d’abord que le bien loué le soit à usage d’habitation. Ensuite, c’est à l’assureur de déterminer s’il accepte de vous couvrir contre ce risque. Pour cela, il évalue la solvabilité de votre locataire qu’il détermine au regard de différents justificatifs : contrat de travail, RIB, 2 derniers avis d’imposition, pièce d’identité et attestation d’APL ou de la CAF.

Couvert, mais à quel prix ?  

Quelle somme faut-il consacrer pour bénéficier de la garantie contre les loyers impayés ? Son prix s’établit en fonction du montant du loyer concerné dont il représente entre 2% et 4,5%. Dans le cas de contrats réunissant plusieurs locations, les cotisations sont moindres et varient entre 1,5% et 3%.

Le tarif de votre assurance loyers impayés dépend aussi des options qu’elle comprend. Elle peut se limiter au recouvrement des mensualités, comme s’étendre au remboursement des dégradations et à l’indemnisation en cas de procédure judiciaire engagée contre votre locataire.

Comment fonctionne votre assurance ?

Lorsque votre locataire cesse de payer son loyer, vous êtes d’abord tenu de lui envoyer, dans les délais prévus par votre contrat d’assurance, une lettre de relance et une mise en demeure de payer. Vous transmettez ensuite à votre assureur la preuve de non-paiement et l’ensemble des pièces nécessaires aux remboursements. Vérifications faites de ces documents, la compensation intervient à compter de trois mois après le premier défaut de paiement. Du fait du caractère rétroactif de votre assurance, vous êtes remboursé de la totalité des impayés.

L’agence immobilière Kallisté Conseil est à votre service : nous sommes à votre disposition pour concrétiser à vos côtés tous vos projets immobiliers !

Compare Listings

Titre Prix Statut Type Région Objectif Chambres Salles de bain

Pin It on Pinterest