Le diagnostic de performance énergétique (DPE) figure parmi les diagnostics obligatoires à effectuer lorsque l’on cherche à vendre ou à louer un bien immobilier. Le 1er juillet 2021, une nouvelle version de ce dernier est entrée en vigueur. Mais, quels sont les changements apportés par ce nouveau diagnostic ?

Kallisté Conseil, votre agence immobilière à Ajaccio, vous dit tout !

Diagnostic de performance énergétique : qu’est-ce que c’est ?

Le DPE est un document technique mettant en avant la performance énergétique d’un logement. Il évalue la consommation énergétique de celle-ci, ainsi que son impact en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

Tout vendeur ou loueur d’un bien immobilier est dans l’obligation de présenter à son acheteur ou à ses locataires le DPE du logement en question.

Le nouveau diagnostic, qui est entré en vigueur au mois de juillet 2021, est valable 10 ans, sauf pour quelques exceptions.

Nouveau diagnostic de performance énergétique : plus de fiabilité

Le nouveau diagnostic de performance énergétique suggère plus de fiabilité. La méthode de calcul des DPE a en effet été revue. Avec ce nouveau diagnostic, seule la méthode 3 CL sera utilisée, mais avec une petite évolution toutefois. Lors du calcul des DPE, seront prises en compte les consommations énergétiques liées au chauffage, à l’eau chaude, à l’éclairage, à la climatisation ainsi que les auxiliaires (VMC).

Ce nouveau DPE se veut également plus lisible pour être facilement compréhensible par les usagers. Doivent, entre autres, y être mentionnées les différentes actions de rénovation prioritaires à entreprendre sur le logement. On pourra également y trouver une évaluation de la facture énergétique théorique du logement. Cet indicateur devra obligatoirement être affiché sur les annonces immobilières à partir de janvier 2022.

L’objectif du nouveau DPE est aussi de mieux répondre aux enjeux climatiques actuels. Le calcul des étiquettes de performance énergétique va ainsi prendre en considération les émissions de gaz à effet de serre. Auparavant, il se basait uniquement sur la consommation d’énergie primaire des bâtiments.

Contrairement à l’ancien, ce nouveau diagnostic est aussi opposable. Cela signifie qu’un acheteur ou un loueur peut s’opposer au DPE s’il constate des manquements à ce dernier. Il pourra ainsi demander de refaire un nouveau diagnostic, qui lui permettra d’obtenir une compensation si les résultats des deux diagnostics sont différents. L’acheteur peut également se retourner contre le diagnostiqueur immobilier. À noter que tous les DPE réalisés avant le 30 juin 2021 ne seront pas opposables.

La team Kallisté Conseil à votre écoute !

Compare Listings

Titre Prix Statut Type Région Objectif Chambres Salles de bain