Aussi appelées maisons passives, autosuffisantes ou écologiques, les maisons autonomes séduisent par leur indépendance énergétique et les économies qu’elles procurent.

Le concept de maison autonome apparaît dans les années 1970, initié par des ingénieurs et activistes américains. Ces derniers évoquent alors les risques d’un épuisement des ressources naturelles mondiales, nécessitant le recours à des solutions alternatives.

Aujourd’hui, les bâtiments capables de produire leur propre énergie existent bel et bien. Mais quels sont les avantages et les côtés négatifs d’une maison autonome ? Kallisté Conseil, le spécialiste de l’immobilier Ajaccio, fait le point.

Qu’est-ce qu’une maison autonome ? 

Une maison autonome est un type de bâtiment capable de produire les différents types d’énergie dont ses occupants ont besoin. Elle est totalement indépendante des infrastructures de fourniture d’énergie comme le réseau électrique et le réseau d’eau. L’énergie est ainsi produite localement et de manière autonome.

Production d’électricité 

Pour produire de l’électricité, une maison autonome recourt à des solutions écologiques, comme les panneaux solaires ou les éoliennes. L’énergie électrique générée peut être stockée à l’aide de batteries spécifiques.

Alimentation en eau 

L’alimentation en eau peut provenir de la récupération des eaux de pluie ou de l’exploitation des nappes souterraines. Les eaux usées sont également récupérées puis recyclées pour l’arrosage des plantes. Des systèmes de filtration et d’épuration peuvent être mis en place pour garantir la qualité de l’eau.

Chauffage 

Une maison passive peut également subvenir aux besoins de chauffage de ses occupants, grâce principalement aux panneaux solaires thermiques. Ces installations placées sur le toit récupèrent la chaleur à travers les panneaux. Elles la transmettent ensuite à l’eau circulant dans un circuit spécifique.

 

Quels sont les avantages d’une maison autonome ? 

Ils sont multiples et sont d’ordre économique, environnemental et sécuritaire :

  • L’impact environnemental d’une maison autonome est quasiment nul.
  • Elle est entièrement indépendante des éventuelles pannes du réseau électrique ou de distribution d’eau.
  • Elle facilite la gestion de la consommation énergétique.
  • Elle évite aux occupants d’avoir à payer des factures d’énergie.
  • Elle permet de continuer à survivre même en cas de catastrophe entraînant l’arrêt des approvisionnements en énergie.

Quels sont les inconvénients ?

La maison autonome a aussi des côtés négatifs :

  • Les coûts initiaux de sa construction sont élevés, notamment parce qu’ils incluent l’achat des appareils de production autonome d’énergie.
  • Si les installations liées à la production d’énergie tombent en panne, la reconnexion aux réseaux de distribution est complexe, voire impossible.
  • Les appareils et les différentes installations nécessitent un entretien régulier et long.

Vous souhaitez  acheter un bien dans un programme immobilier neuf à Ajaccio ?

Contactez la team Kallisté Consei Ajaccio

Article rédigé par Steolo 

Compare Listings

TitrePrixStatutTypeRégionObjectifChambresSalles de bain