Pas de location sans état des lieux. Bailleur ou locataire, alors que vous vous apprêtez à signer votre bail, il est important de ne pas négliger cette étape. Elle donne lieu à la rédaction d’un document aussi important pour les deux parties signataires du contrat locatif. Kallisté Conseil, agence immobilière d’Ajaccio, fait le point pour vous sur cette question.

L’état des lieux, une étape à ne pas négliger

Étape cruciale du processus de location. En effet l’état des lieux ne doit pas être pris à la légère. Alors ne pas prêter l’attention voulue à la rédaction de ce document, qui rend compte de l’état général du bien loué, peut vous coûter cher. Et ce, que vous soyez locataire ou bailleur.

À quoi sert l’état des lieux ?

L’état des lieux est rédigé, en présence du bailleur et du locataire, ou de leurs mandataires. Généralement il est réalisé au moment de la remise des clefs du bien. Il est établi en deux exemplaires et annexé au bail locatif, ce document permet d’attester de l’état du logement loué avant l’installation du locataire.

La loi n’oblige pas à rédiger un état des lieux. Bailleur ou locataire, quelle que soit votre situation, il est cependant dans votre intérêt de procéder à l’établissement d’un tel document. Et d’être le plus précis possible dans sa rédaction !

Comment établir un état des lieux ? 

Être exhaustif et s’entendre sur les éléments listés permet, au propriétaire comme à son locataire, d’éviter tout litige au moment du départ de ce dernier. Pour cela, il peut être utile de faire appel au service d’une agence immobilière.

Bon à savoir : lorsqu’il est réalisé par l’intermédiaire d’un professionnel comme Kallisté Conseil, une partie de son coût peut être facturée au locataire pour un montant qui ne peut excéder celui acquitté par le bailleur, et dans la limite de 3€ par m2 de surface habitable.

Lors de l’établissement de l’état des lieux, il faut veiller à ne rien oublier : état de la plomberie, de l’électricité, des peintures, des sols, des huisseries, de l’interphone, de la sonnette, de la serrure, etc. Lorsqu’un élément est abîmé ou fonctionne mal, il est recommandé d’être le plus juste possible dans la description. Pour être complet, vous pouvez aussi ajouter des photos à l’appui des points listés dans l’état des lieux.

État des lieux de sortie 

Au moment du départ du locataire, l’état des lieux d’entrée est comparé à l’état des lieux de sortie, dans lequel le bailleur relève les défauts constatés dans le bien loué. Pour couvrir le coût des travaux nécessaires à la remise en état, le propriétaire est en droit de conserver tout ou partie du dépôt de garantie versé par le locataire au moment de la signature du bail. Celui-ci se monte au maximum à un mois de loyer hors charges pour une location vide.

L’agent, un bon intermédiaire

Le recours à une agence immobilière pour la mise en location d’un appartement à un coût. Mais le fait de confier la rédaction de l’état des lieux d’entrée et de sortie à un professionnel permet d’éviter les désaccords susceptibles de surgir entre deux particuliers. Habitué à gérer ce type de situation, l’agent exécute sa mission en toute objectivité. Le plus souvent, il évite qu’une divergence de point de vue ne se termine en litige. Si le litige survient, vous devriez alors recourir au service d’un huissier, à des frais bien plus importants.

L’agence immobilière Kallisté Conseil est à votre service pour tous vos projets immobiliers. Pour réaliser un état des lieux ou gérer votre location, contactez-nous !

Vous souhaitez réaliser un investissement locatif ? Cet article pourrait vous intéresser cliquez ici 

Compare Listings

Titre Prix Statut Type Région Objectif Chambres Salles de bain

Pin It on Pinterest